I – Qui es-tu ?  

Dans quelle filière étais-tu au Lycée Turgot ? 

J’étais en filière D1 (promotion 2018-2020) après un bac S spécialité mathématiques.

Selon toi, quel type d’élève es-tu (le bosseur, le chanceux, l’angoissé) ? 

J’ai souvent été celle qui se reposait sur ses lauriers ou facilités. Je dirais donc que j’étais chanceuse. Il faut faire attention car plus le niveau augmente, moins cela suffit. Au final, il a quand même fallu travailler.

Quel est ton projet professionnel ?

Quand je suis arrivée en prépa, je souhaitais me diriger vers le droit pénal/ droit pénal international et potentiellement devenir avocate. Aujourd’hui, je souhaite toujours être avocate et pratiquer, entre autres, en droit pénal. Néanmoins, le côté affairiste de la prépa a fait que je me suis également dirigée vers ce domaine. J’ai également toujours voulu exercer aux États-Unis, ce pourquoi je me suis dirigée vers le M2 Droit anglais et nord-américain des affaires.


II – Ton master  

Quel master as-tu suivi (ou suis-tu actuellement) ?

J’ai suivi le Master 1 droit international des affaires (DIA) de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne

Quelles matieres sont enseignées dans ce master ?

Il y a beaucoup de matières de droit international (droit international économique, droit pénal international etc.) mais également des matières de droit privé (droits des sûretés, propriétés industrielles etc.). Il y a également des matières enseignées en anglais. Le choix des matières est très vaste donc les élèves sont libres de créer leur propre parcours. L’unique matière à laquelle on ne peut pas échapper en majeure est le droit international privé. 

Quels sont les débouchés ?

Suite au M1, on a un droit d’accès à plusieurs Master 2, tous reliés à la mention droit international, certains privatistes, d’autres publicistes. On partage ces masters avec le M1 droit international général. En DIA, beaucoup d’étudiants souhaitent continuer en arbitrage international. Les débouchés sont cependant très vastes, le master étant tout de même assez généraliste. Les étudiants veulent majoritairement exercer à l’international.

Quelles sont les qualités requises

Comme tout domaine, il faut travailler. Cependant, je ne pense pas que ce Master 1 exige quelque chose de plus que d’autres M1 de droit, à moins peut-être le niveau en langues étrangères, notamment en anglais, qui doit être présent (sans pour autant devoir être bilingue). 

Quelles sont les difficultés ?

Les difficultés découlent, à mon sens, de certaines matières plus difficiles que d’autres ou plus chronophage. Par exemple, j’avais pris droit international des investissements en majeure, au S2, et cette matière était assez lourde même si elle était très passionnante.


III – Ta satisfaction 

Pourquoi avoir choisi ce matser ? Quelles étaient tes attentes

Le côté international lié au côté affairiste m’attirait mais c’était surtout le fait que ce master puisse me mener au M2 droit anglais et nord-américain des affaires. Je m’attendais à un fort côté international contrebalancé avec beaucoup de droit des affaires. 

Ce master a-t-il répondu à tes attentes ?

Le côté international à tout à fait répondu à mes attentes. Cependant, il est vrai que le côté affairiste est moins présent. Cela dépend néanmoins des choix de matières.

Quel est ton mot de la fin pour les étudiants ?

À mon sens, le point fort du master est le choix des M2 à la sortie qui sont super et les débouchés également. En tout cas, ne vous limitez pas dans le choix de vos masters et sentez-vous capable de tout !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s