Pour inaugurer cette série d’articles, nous avons décidé de vous aider à préparer vos candidatures de mobilités internationales, particulièrement pour effectuer un Erasmus. Nous bénéficions pour cela de l’excellent témoignage d’Eunyce Durand, Alumni D1, qui est actuellement en ERASMUS à l’Universidad Autonoma de Madrid. 

  1. Un Erasmus: c’est quoi?
  2. Les pièces à joindre à son dossier
  3. Les attentes du jury de sélection
  4. Un Erasmus, l’aventure d’une vie?: interview d’une Alumni D1
  5. En bref, que retenir?

1. Un Erasmus : c’est quoi?

Le programme ERASMUS permet à des étudiants d’aller étudier dans 33 pays européens entre 3 et 12 mois. 
L’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne a signé un certain nombre d’accords ERASMUS avec des universités partenaires européennes. La liste des universités partenaires est consultable dans l’onglet “ carte des mobilités “ sur le site de l’université MoveON – Carte des mobilités (univ-paris1.fr). Il y a notamment l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et l’Irlande. 
Il est très important de consulter la carte des mobilités puisque vous y trouverez le nombre de places disponibles pour les étudiants de la Sorbonne (en général entre 2 et 5 places chaque semestre), les prérequis linguistiques (faut-il un TOEFL ou une simple attestation de votre professeur de langue), les dates de début et fin de  semestre de l’Université partenaire et un lien renvoyant vers le site internet de l’Université, afin de connaître les matières enseignées.
Cette année, vous avez jusqu’au 8 mars 2021, 17 heures au plus tard, afin de déposer votre candidature pour une mobilité Europe. Il existe, en général, une phase complémentaire plus tard dans l’année, en septembre. 

L’avis du Turgotin : Un échange ERASMUS est une chance formidable, en ce qu’il permet de découvrir une nouvelle culture, un nouveau pays et une nouvelle façon d’étudier. L’échange est souvent vu comme un bol d’air salutaire après deux ans de travail intense. Dans l’optique de la sélection en master, faire un échange en ERASMUS peut être un plus. En effet, cela montre que vous avez des capacités linguistiques dans une autre langue et une ouverture importante à l’international. Néanmoins, il arrive que certains directeurs de master soient plus réticents à accueillir un élève ayant effectué une mobilité car il ne peut pas évaluer son niveau pendant l’année de licence 3. Il est donc fortement recommandé d’effectuer son échange pendant le second semestre de l’année scolaire, car les résultats de ce semestre ne sont, en théorie, pas pris en compte pendant la sélection en master.

2. Les pièces à joindre à son dossier

Pour candidater à une mobilité européenne, vous devez remplir un formulaire de candidature, et surtout vous rendre sur le site de la faculté, dans l’onglet “mobilité internationale”, et lancer une nouvelle candidature.  Ce formulaire doit comporter certaines pièces;

  • Un CV en français
  • Une copie recto-verso de la carte d’étudiant et de la carte d’identité
  • Une copie des relevés de notes (joindre les bulletins de classe préparatoire peut constituer un bonus appréciable) : il sert avant tout à montrer si l’élève a des capacités et peut se permettre de ne pas assister aux cours en France pendant six mois.
  • Un RIB  à votre nom et une fiche d’information bancaire (c’est un petit fichier excel que vous trouverez sur le site de Paris 1, quand vous aurez officiellement lancé la procédure en ligne). 
  • Une attestation du niveau de langue: Vous devrez demander une attestation à vos professeurs de classe préparatoire pour qu’ils attestent de votre niveau de langue dans celle enseignée dans l’Université partenaire (vous trouverez les prérequis linguistiques attendus dans l’université partenaire au sein de la carte des mobilités ou l’onglet ‘Europe incoming” de l’université d’accueil). Attention, certaines universités anglophones exigent un IELTS ou TOEFL. Prenez donc une marge de temps suffisante pour demander une attestation à votre professeur, ou pour préparer et passer le test de langue.
  • Une lettre de motivation, pour chaque voeu, en français.
  • Un projet de contrat d’études pour chaque vœu de mobilité. 

Ces deux dernières pièces sont les plus complexes, et méritent un développement plus détaillé.

La lettre de motivation

Dans le cas d’une mobilité ERASMUS, vous pouvez formuler 3 vœux.

La lettre de motivation est une pièce classique lors d’une candidature. Néanmoins, dans le cadre d’une demande d’échange, vous devez insister sur des points différents. Il ne faut pas penser que la sélection est uniquement basée sur les résultats (au contraire d’autres formations). Ainsi, il ne faut pas se borner, dans sa lettre, à montrer l’excellence de ses résultats dans une certaine matière. Au contraire, la lettre de motivation doit comporter à notre sens, quatre points essentiels, en plus des attentes classiques d’une lettre de motivation, c’est-à-dire une brève présentation de soi: 

  • Votre parcours: Pourquoi étudiez-vous en classe préparatoire et en licence? Que souhaitez-vous faire après? Quel domaine appréciez-vous?
  • Votre volonté d’expatriation: Pourquoi choisir ce pays? Souhaitez-vous apprendre la langue? Avez-vous un lien particulier avec ce pays? Avez-vous un lien avec la culture de ce pays?
  • Votre  volonté d’étudier dans cette université: Qu’est ce qui vous motive? La ville? Le prestige de l’Université? Les cours dispensés?
  • Le lien de cette expatriation avec votre projet professionnel:  Que va vous apporter l’échange? Pour quelles raisons? Souhaitez-vous plus tard travailler à l’étranger? 

Comme évoqué plus haut, vous devez faire une lettre de motivation pour chaque vœu. 
La lettre de motivation est une pièce importante du dossier, surtout pour votre premier vœu, car elle permet de montrer sa volonté personnelle. 
La lettre de motivation doit faire 1 page, car les meilleures lettres sont concises, et vont droit au but. Vous vous assurez également de garder l’attention de votre lecteur jusqu’à la fin. 

Le projet de contrat d’études

Le contrat d’études est sûrement la pièce la plus complexe à remplir lorsque vous souhaitez effectuer une mobilité ERASMUS. Le contrat permet alors d’assurer à l’étudiant la reconnaissance des composantes pédagogiques réalisées avec succès, à l’étranger, dans le cadre de son diplôme préparé. 
Comment le remplir ? Avant la mobilité, il est nécessaire de compléter la page 1 comportant les renseignements sur l’étudiant, les établissements d’envoi et d’accueil. L’accord des trois parties, qui doit figurer sur cette page, est à compléter avant la mobilité. Vous devez également remplir deux tableaux: le tableau A, comportant toutes les composantes pédagogiques suivies par l’étudiant dans l’établissement d’accueil et le tableau B, comportant l’ensemble des composantes pédagogiques correspondantes reconnues dans le cadre du diplôme par l’établissement d’envoi.
Vous ne devez pas perdre de vue que les matières enseignées pendant une année universitaire correspondent à 60 crédits ECTS, et que, par conséquent, les matières enseignées pendant un semestre correspondent à 30 crédits ECTS. Vous veillerez donc à avoir, dans le total du tableau A et le total du tableau B, au minimum 30 crédits ECTS.

Voyons maintenant comment remplir les tableaux en détail!

Le Tableau A: Programmes d’études dans l’établissement d’accueil


Vous trouverez, le plus souvent, le nombre de crédits correspondant aux matières enseignées sur le site internet de l’université partenaire (le plus souvent dans l’onglet incoming). Par exemple, pour l’Université d’Heidelberg en Allemagne, un cours de 3 heures correspond à 5 crédits ECTS et un cours de 2 heures correspond à 3 crédits ECTS.
Évidemment, cette correspondance entre crédit et heures de cours varie selon les Universités. 

Ce tableau correspond aux matières enseignées, au second semestre, à l’Université d’Heidelberg, dans le cas d’une mobilité ERASMUS. (Vous noterez que le lien vers le catalogue des cours est inséré tout en bas).

Ce tableau correspond aux matières enseignées, au second semestre, à la Freie Universität de Berlin, dans le cas d’une mobilité ERASMUS. (Vous noterez que le tableau est, là aussi, rempli de manière parfaite, car l’université partenaire met à disposition le code correspondant à la composante).

L’avis du Turgotin : votre choix de cours dans le cadre d’une mobilité ERASMUS est généralement large. En effet, vous pouvez normalement assister aux cours qui sont enseignés là-bas à différents niveaux (exemple des cours enseignés dans cette université au niveau qui correspond à la licence 1, la licence 2…).
Libre à vous donc de suivre des cours de droits des collectivités territoriales espagnoles ou des cours des droits des organisations internationales! 

Le Tableau B: Reconnaissance de la mobilité dans l’Université d’envoi

Concernant l’Université Paris 1, une matière enseignée en majeure correspond normalement à 6 crédits ECTS. A noter que le nombre de majeures est normalement limité à 3 lorsque vous êtes un étudiant classique de licence. Or, ce n’est pas le cas dans le cadre d’un ERASMUS où les matières que vous aurez suivi en mineure (mais qui peuvent être suivies en majeure également) correspondent également à 6 crédits ECTS. Enfin, les matières correspondant à 2 heures de cours correspondent à 2 crédits ECTS.  Ci-dessous un modèle pour le second semestre de licence 3 de droit. 

Ce tableau correspond aux matières enseignées, au second semestre de licence 3 de droit à l’Université Panthéon-Sorbonne, dans le cadre d’une mobilité à l’Université d’Heidelberg.

Ce tableau correspond aux matières enseignées, au second semestre de licence 3 de droit à l’Université Panthéon-Sorbonne, dans le cadre d’une mobilité à la Freie Universität de Berlin.

L’avis du Turgotin : Si vous êtes libre de choisir les matières que vous souhaitez dans l’université d’accueil, vous devez néanmoins veiller à ce qu’il y ait une certaine correspondance avec les matières enseignées à l’université de provenance. Ainsi, bien entendu, vous pouvez suivre une manière non-enseignée en licence 3 à Paris 1, mais vous devez la faire correspondre avec une matière plus ou moins semblable. Prenons un exemple concret: vous souhaitez étudier le droit constitutionnel dans l’université d’accueil, une matière normalement enseignée en licence 1. Cela est tout à fait possible, mais vous devrez  faire correspondre cette matière préférablement avec une matière de droit public (dans le cas de la licence 3 avec le contentieux administratif ou le droit international public). Certains élèves peuvent être paniqués à l’idée d’insérer une matière qu’ils n’auraient pas suivie dans le Tableau B. Ne vous inquiétez pas, cela n’a pas de réelle importance, et sert surtout pour les équivalences. Enfin, essayez de remplir le tableau B, dans l’ordre des matières inscrites dans votre tableau A, afin que cela soit plus lisible pour le délégué aux relations internationales.

Les informations personnelles

Au tout début de votre contrat d’études, vous devez remplir certaines informations personnelles. Si la plupart des informations sont classiques, certains points méritent d’être évoqués.

Quatre points méritent d’être mis en avant:

  • Le domaine d’études : Il s’agit d’un code universel européen concernant le domaine que vous étudiez (droit, économie, mathématiques). Ce code se trouve normalement sur le site internet du programme ERASMUS. 
    Le code du domaine du droit est “0421: Law” tandis que le code du domaine de l’économie est “0311: Economics”.
  • Le code Erasmus est un code permettant d’identifier à la fois l’université d’origine et l’université d’accueil. Le code de l’université Panthéon-Sorbonne est “F PARIS 001”. Le code de l’université d’accueil se trouve normalement sur le site internet de l’université dans l’onglet “Europe incoming”. Généralement, ce code correspond à la première lettre du pays (F pour France, D pour Deutschland), suivi du nom de la ville et d’un chiffre. 
  • Le délégué international est la personne qui sera chargée de signer votre contrat d’études. Vous pouvez normalement trouver la liste des délégués sur le site internet de l’université Paris 1 (https://international.pantheonsorbonne.fr/sites/default/files/2021-02/Delegues_RI_2020-2021_FR-EN.pdf). La déléguée internationale pour la licence de droit est Elsa Supiot, tandis que le délégué international, pour les étudiants en économie, est Rémi Bazillier.
  • Le contact de la personne responsable de l’université d’accueil se trouve normalement sur le site internet de l’université partenaire dans l’onglet “Europe incoming”.
La signature du contrat d’études

Vous devez avoir un projet de contrat d’études pour chaque vœu de mobilité. Chaque projet doit être approuvé et signé par le délégué aux relations internationales de l’UFR. Ensuite, vous devrez scanner le contrat rempli et signé par le délégué, et le joindre à votre dossier dématérialisé dans l’onglet “partir à l’étranger” de ton ENT de Paris 1. 

Si vous êtes en licence de droit,  vous devez  faire remplir votre contrat par Elsa Supiot en salle 311B du Centre Panthéon, le jeudi entre 10h et 12h. Vous pouvez également lui envoyer un mail (son adresse mail est Elsa.Supiot@univ-paris1.fr), si vous avez besoin d’informations supplémentaires (particulièrement avec le COVID, il faut faire attention pour savoir si cette permanence est maintenue. En principe c’est le cas, mais la situation sanitaire peut rapidement évoluer).

Si vous êtes en licence d’économie, la situation est légèrement différente. Pour les étudiants en économie le projet de contrat d’études se fait en ligne via la plateforme OLA. Cela permet de faciliter la tâche et gagner du temps afin de remplir et faire valider son projet. Cette plateforme vous permet de remplir votre contrat d’études. Cependant, vous ne devez, en aucun cas, signer votre projet. Vous devez toujours aller le faire signer par votre délégué et vous devez donc anticiper la validation et la signature par le délégué aux relations internationales. En économie, vous devez contacter Rémi Bazillier (irprof.ees@univ-paris1.fr) en salle C2202 au Centre Pierre Mendès France, le lundi entre 10h et 12h. Si  vous avez des questions administratives, vous pouvez les poser à Nil Pitrat, par mail (iro.ees@univ-paris1.fr) ou lundi, mercredi et jeudi entre 10h et 16h en salle C2202 au Centre Pierre Mendès France. 

Pour remplir votre projet, vous devrez passer par la plateforme OLA (learning-agreement.eu) et un guide très complet est proposé sur le site de l’Université (Document_aide_OLA_mobilite_sortante_candidature.pdf (pantheonsorbonne.fr)). Une fois sur la plateforme, vous devez vous créer un compte. Puis, le reste de la procédure est classique, et est semblable au remplissage d’un contrat papier. Vous devrez remplir vos informations personnelles (qui resteront pré-remplies pour chaque voeu), les informations administratives de votre établissement d’origine (le nom et le mail du délégué aux relations internationales (en l’occurrence Rémi Bazillier, irprof.ees@univ-paris1.fr), les informations administratives de votre établissement d’accueil. Celles-ci ont peu d’importance à ce stade, car l’établissement d’accueil ne signe pas encore le contrat. Vous devez donc simplement indiquer l’adresse générique du responsable du service des relations internationales que vous trouverez sur le site internet de l’université d’accueil, le plus souvent dans l’onglet “Europe incoming”. En revanche, si vous êtes sélectionné, vous devrez modifier cela pour inscrire le nom du délégué précis de l’université d’accueil. Enfin, il y a le “Proposed Mobility Programm”, c’est-à-dire la liste des cours que vous deviez suivre à Paris 1 et que vous envisagez de suivre dans l’établissement d’accueil (les tableaux A et B du contrat papier). Pour finir, si votre candidature a le statut de “ready for edit”, vous pouvez télécharger en pdf votre contrat, puis présenter votre contrat à votre délégué aux relations internationales. Une fois signé par le délégué, vous pourrez déposer votre contrat pédagogique dans le formulaire de candidature dans l’onglet “partir à l’étranger” sur ton ENT. Il convient de préciser que votre signature n’est pas requise, mais le sera si vous êtes sélectionné pour une mobilité. 

3. Les attentes du jury de sélection

Les dossiers de candidatures seront examinés par les délégués aux relations internationales de votre UFR (en l’occurrence Elsa Supiot pour l’Ecole de Droit et Rémi Bazillier pour l’Ecole d’Économie). Plusieurs critères seront pris en compte : vos notes, votre niveau linguistique et votre lettre de motivation.
Concernant vos notes, il est conseillé de joindre les bulletins de classe préparatoire. Cela permet de montrer que vous êtes des élèves sérieux, avec un bon niveau, qui suivent en classe préparatoire deux cours de langue (anglais, et allemand ou espagnol). Par ailleurs, il peut être intéressant de mettre en avant, l’organisation de khôlles de langue, dans sa lettre de motivation ou son relevé de notes, afin de montrer que vous avez l’habitude d’échanger à l’oral dans une langue étrangère.
Enfin, afin de vous rassurer, sachez que les Turgotins sont généralement de bons voire très bons élèves. Ainsi, la quasi-majorité des Turgotins obtiennent leur premier vœu, et aucun élève n’a eu aucune proposition à l’issue de la phase principale
Il existe, par ailleurs, une phase complémentaire en septembre afin d’effectuer une mobilité au second semestre. 

4. Un Erasmus: L’aventure d’une vie?

Turgot Alumni a décidé de partir à la rencontre d’Eunyce Durand, alumni D1 2020, effectuant actuellement une mobilité ERASMUS en Espagne. 

Eunyce répond à nos questions !
Tout d’abord, pourrais-tu nous décrire ton parcours à Turgot ?

Il a été un peu tumultueux. Je voulais partir dès la première année, mais j’ai décidé de rester. Je ne voulais pas abandonner, je ne souhaitais pas rester sur un échec. J’ai donc continué et eu l’idée de faire l’ERASMUS en deuxième année, ce qui m’a donné l’envie de continuer !

Quelles sont les raisons qui t’ont poussé à faire un ERASMUS ?

C’est surtout par rapport au pays. J’adore voyager, j’ai toujours aimé découvrir de nouvelles cultures. J’ai fait un Bachibac et j’avais vraiment envie de maîtriser cette culture, ainsi que d’être bilingue.
C’était plus simple en Espagne car c’est en Europe. En effet, j’avais pensé à l’Argentine mais, par rapport aux dossiers, c’était plus simple.

Pourrais-tu nous décrire ton ERASMUS madrilène ?

Je n’ai pas été stressée, j’étais contente d’y aller. Cependant, quand je suis arrivée, j’étais un peu perdue à l’aéroport. Le transport a été compliqué car j’ai eu plein de contrôle à cause du covid (empreinte, PCR, température). Je me suis tout de suite sentie à l’aise avec mon coloc car ça s’est très bien passé. Par contre, si certains colocs ont un vocabulaire familier cela peut devenir compliqué. Les professeurs parlent également rapidement donc c’est dur de s’adapter, mais, avec le temps, ça va mieux. J’ai un peu passé les deux premières semaines comme des vacances, le temps de m’adapter.
On se fait rapidement des amis. Il faut être sociable pour faire un ERASMUS sinon on s’ennuie vite. Ce qui est marrant c’est qu’il y a un maximum d’échanges entre le professeur en cours magistral et les étudiants en Espagne.

Qu’apprends-tu à l’Université de droit de Madrid ?

En fait, l’objectif est de trouver des équivalences par rapport aux matières du semestre qu’on ne fait pas en France. Dans les faits, ce sont des matières différentes, je déteste le droit public mais j’ai pris du Droit international privé car cela ressemblait le plus au Droit international public. Je devais avoir (à Paris 1) relations collectives du travail, donc j’ai pris du droit du travail espagnol. J’ai pris des matières qui collent le plus possible avec les matières en France, même s’il y a encore des différences. Il faut aussi prendre des matières qui vont ensemble : en Droit international privé, on étudie beaucoup le droit national espagnol, donc, pour le comprendre, on doit comprendre la procédure nationale espagnole, d’où mon choix de prendre du droit processuel espagnol également. 
On peut prendre des matières de licence 1, 2 ou 4 (la licence est en quatre années en Espagne) tant que notre choix correspond à nos crédits. En effet, il faut que cela corresponde avec les 30 crédits dont on dispose

Peux-tu nous décrire la procédure que tu as suivie ?

Il faut se renseigner au niveau des dates limites car cela change. A Paris 1, c’est plutôt vers mars, et hors Europe, vers décembre, il vaut mieux s’y prendre à l’avance. Beaucoup de papiers sont demandés (CV, lettre de motivation, qui sont assez classiques). Ce qui a également été compliqué, c’était la signature du contrat de projet d’études, en allant au bureau des relations internationales de la Sorbonne pour signer les équivalences de matière. La première fois, on me l’a refusé car certaines matières n’étaient pas assez cohérentes avec ce qu’il fallait étudier. 
Une attestation de niveau de langue est également nécessaire, notamment en anglais, avec le TOEFL. Sinon, pour les autres langues, il faut juste une attestation du Professeur de langue actuelle. 
Par la suite, il  faut voir les papiers pour la bourse. En effet, il y a aussi des papiers à l’étranger, on touche 70% tout de suite quand on envoie l’attestation de scolarité et contrat d’études et 30% à la fin (le reste quoi). Pendant l’ERASMUS on a donc que 70% de la bourse. 
Il y a beaucoup de papiers à faire, mais ça en vaut la peine évidemment ! Par contre, l’administration répond beaucoup plus vite qu’en France. Pour tout ce qui est urgent, ils essaient de répondre rapidement.

As-tu des conseils spécifiques pour les lettres de motivation ou les CV des turgotins qui désirent effectuer un ERASMUS  ? 

J’ai insisté sur mon passé avec le pays car j’ai eu plusieurs expériences en Espagne et un Bachibac espagnol. C’était un CV spécifique avec de la couleur, le drapeau espagnol même. Prouvez que vous êtes motivés par le travail, que vous êtes motivés par le voyage. Il faut parler de l’aspect culturel du pays, du fait que l’on aime le droit également. Soulignez que le but n’est pas non plus de faire la fête tout le temps. Mettez en avant l’aspect culturel et travail, c’est fondamental.

Y a-t-il un entretien ?

Généralement, il n’y a pas d’entretien. Tout se fait en ligne et la candidature aussi. Il faut tout le temps envoyer des papiers, à Paris et à Madrid.

Quel niveau de maîtrise de la langue penses-tu qu’il est nécessaire d’avoir pour effectuer un ERASMUS ?

Selon les endroits où l’on va, ce n’est pas le même niveau recommandé. Dans mon cas c’est minimum B2 car c’est une fac assez sélective, certaines demandent uniquement B1. Mais au moins un bon B2 dans mon cas, le niveau C1 étant idéal, surtout en droit car il y a des termes assez spécifiques. 
Au début, on comprend uniquement environ 40% du cours je dirais. Le vocabulaire manque, on nous surestime un peu en ce qui concerne le niveau.

Nous remercions beaucoup Eunyce pour son témoignage qui sera précieux pour les Turgotins ! Vous pouvez contacter Eunyce pour lui poser des questions : 
Instagram : https://instagram.com/eunyce.drd?igshid=wm9gjoeuvwjm
Mail : eunycee@hotmail.fr

5. En bref, que retenir?

Le programme ERASMUS vous permet d’aller étudier à l’étranger dans une des universités partenaires de Paris 1. Il est conseillé de partir au second semestre de l’année scolaire, et vous avez jusqu’au 8 mars 2021, 17 heures au plus tard, afin de rendre votre candidature qui se fait à travers un dossier dématérialisé dans l’onglet “partir à l’étranger de ton ENT”. Votre dossier doit comporter un certain nombre de pièces. Vous veillerez à faire une lettre de motivation qui montrera pourquoi vous souhaitez étudier à l’étranger et dans cette université, en particulier, et le possible lien avec votre projet professionnel futur. Vous veillerez également à anticiper les possibles tests de langues, et à contacter le plus rapidement vos professeurs de classe préparatoire afin qu’ils vous fassent une attestation de niveau de langue
Vous  avez maintenant les clés pour remplir votre  contrat pédagogique.  Vous veillerez donc à anticiper la validation et la signature par le délégué aux relations internationales. Vos notes, votre lettre de motivation et votre niveau de langue seront alors regardés lors de la sélection pour la mobilité

Alumniement vôtre!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s