Qui es-tu ?

Dans quelle filière étais-tu au Lycée Turgot ?

Je viens de la filière D2 de Turgot (promotion 2011-2013), après être sorti d’un Bas ES, spécialité mathématiques.

Selon toi, quel type d’élève étais-tu (le bosseur, le chanceux, l’angoissé) ?

J’aurai tendance à dire bosseur et angoissé. Cependant, l’angoisse a souvent pris le pas et m’a davantage paralysé durant mes études qu’aidé à me dépasser. Un des conseils que j’aurai dû suivre durant mes années en prépa était celui de travailler en groupe, de se former un groupe solide de collègues de travail, où on peut se motiver et s’entraider à plusieurs. C’est vital pour les études supérieures !

Quel était ton projet professionnel ?

Je n’avais pas de projet professionnel bien établi à l’époque. Je voulais travailler dans l’économie politique avec une dimension sociale, dans un sens qui soit utile aux autres et à la société. Je pensais donc que l’ENS aurait pu me permettre de devenir haut fonctionnaire pour ensuite travailler sur les politiques économiques. Mais j’ai été refroidi par le parcours qu’il fallait suivre car, selon moi, l’économie y était trop formalisée et pas assez pratique. Désormais, je suis consultant économique et social auprès des représentants du personnel.

Ton master

Quel master as-tu suivi (ou suis-tu) ?

Après la prépa, où je n’ai passé que le concours de l’ENS, j’ai poursuivi à Paris 1. J’ai effectué une L3 d’économie générale. C’est une année intéressante où les matières sont très variées, celle-ci est d’autant plus difficile pour cette raison également. J’ai ensuite poursuivi en Master 1 Économie Appliquée.

https://formations.pantheonsorbonne.fr/fr/catalogue-des-formations/master-M/droit-economie-gestion-DEG/master-economie-appliquee-KBUQT6YJ.html

Quelles matières sont enseignées dans ce master ?

C’est un Master assez généraliste en économie, qui est la suite directe de la L3 d’économie générale et de la prépa d’une certaine manière. Il y a notamment des matières quantitatives (économétrie, économie publique, etc…) et des matières plus concrètes (économie des transports et des territoires, de la santé, des organisations, etc…)

Quels sont les débouchés (les voies sont-elles bouchées ou manque-t-il des personnes exerçant ces métiers) ?

Comme c’est un master 1, il n’est pas vraiment prévu pour être opérationnel professionnellement parlant. Il est censé préparer à la deuxième année de master.

Cependant, il permet de poursuivre directement dans plusieurs Master 2 spécialisés sur certaines thématiques que je trouvais intéressante : économie de la culture et du digital, économie du développement territorial soutenable, économie des politiques publiques et économie de l’aménagement et du développement local.

Il est également possible de poursuivre dans d’autres M2 d’économie de Paris 1 où l’offre est très variée. C’est ce que j’ai fait à titre personnel. J’ai poursuivi en Master 2 Chargé d’études économiques et sociales (CEES) à Paris 1.

Quelles sont les qualités requises ?

Il faut avoir une curiosité intellectuelle compte tenu de la variété des champs étudiés dans ce master. Il faut également une certaine maîtrise et un goût pour la partie quantitative des matières économiques.

Quelles sont les difficultés ?

La partie quantitative, bien que moins présente que dans certaines formations (notamment le magistère d’économie), reste relativement présente. Cela me convenait personnellement même si ce n’était pas mon domaine de prédilection étant donné que je l’avais appréhendé de manière théorique en prépa mais aussi en licence.  

Ta satisfaction

Pourquoi avoir choisi ce master ? Quelles étaient tes attentes ?

Je cherchais un master généraliste en économie car je ne voulais pas me spécialiser tout de suite. En effet, à l’époque, je ne savais pas encore dans quelle voie je souhaitais me spécialiser. De plus, les Master 2 liés à ce Master 1 m’intéressaient pour la plupart.

A-t-il répondu à tes attentes ? 

Ce Master a totalement répondu à mes attentes et correspondait bien à l’image que je m’en été faite.

Quel est ton mot de la fin pour les étudiants ?

Le Directeur de ce master, M. Kopp est très intéressant et charismatique. Ses cours d’économie publique étaient passionnants. C’est un point fort du master.

Vous souhaitez poser des questions à Donatien Censier-Marty ? Rendez-vous dans l’annuaire ICI.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s