Alumni D2 2011, Léo Asselin est diplômé d’un MBA et du Magistère de Dauphine. Aujourd’hui chargé d’affaires chez Deloitte, il revient sur son parcours et les spécificités particulières de son métier.

QUI ES-TU ?

Que fais-tu aujourd’hui ? 

Je suis chargé d’affaires Junior dans l’équipe de M&A Transaction Services FSI chez Deloitte. Un service dédié à la due diligence d’opérations d’achat, de vente et de transactions de titres dans le secteur des institutions financières.

NDLR : M&A signifie « Mergers & Acquisition » et correspond aux fusions-acquisitions, des opérations de « rachat » d’entreprises qui nécessitent souvent l’intervention de cabinets de conseil comme Deloitte. FSI est le nom du département « Financial Services Industry » qui regroupe le secteur des institutions financières.

Pour éviter de trop me noyer dans les chiffres, je suis un passionné de randonnées, de voyages et de technologie.

Peux-tu nous présenter ton activité ? 

J’effectue des analyses financières sur le compte de résultat, le bilan et d’autres données comptables des institutions financières dans le cadre de due diligences. J’effectue également des vérifications juridiques/financières/analytiques de portefeuilles de crédit (performants ou non performants).

NDLR : La « Due diligence » est l’ensemble des vérifications faites par l’acquéreur avant la transaction.

Quel a été ton parcours pour arriver jusque là ? 

J’ai effectué deux ans à la Prépa ENS Cachan Turgot en D2. J’ai tenté le concours de l’ENS et du Magistère de Sciences de Gestion à Dauphine. Suite à mon acceptation dans le Magistère, j’ai pu effectuer, au cours des trois ans que comporte ce programme, un échange à l’international aux USA, un stage en contrôle de gestion et un apprentissage en marketing !

À l’obtention de mon diplôme, j’avais le choix entre retourner à l’étranger ou commencer ma vie professionnelle. J’ai décidé de repartir aux USA, à Pittsburg (Kansas) pour y obtenir un MBA pour enrichir mon expérience culturelle et affûter mes choix de carrière.

Et enfin, suite à un service civique dans une association sportive, j’ai obtenu mon poste actuel.

Lire aussi : « La prépa, c’est avant tout un travail d’équipe » – Portrait de Boubacar Sadio

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ce que tu fais aujourd’hui ? 

Le fait que je puisse déployer tout mon esprit d’analyse, de côtoyer des personnes brillantes et d’avoir un niveau d’exigence très élevé.

De quoi es-tu le plus fier ? 

D’avoir pu passer trois ans aux Etats-Unis sans accroche, ce qui n’est pas une tâche aisée avec mon handicap.

LA PRÉPA ENS D2

Pourquoi avais-tu choisi la prépa ENS D2 ?

Car je ne savais pas trop quoi faire, et cette prépa m’ouvrait un maximum de portes, de par sa réputation et de son double-cursus.

Qu’est-ce que la prépa t’a apporté pour la suite de ton parcours ?

Un niveau d’exigence, une capacité de voir loin dans ma réflexion et une approche plus zen du monde.

Quel est ton conseil pour les étudiants actuels ? 

Il ne faut pas stresser pour la suite, si vous en êtes arrivés à là, c’est que vous avez les ressources pour trouver des solutions aux problèmes futurs. 

LE MOT DE LA FIN

Une anecdote sur la prépa ? Tes stages ? Tes jobs ?

Profitez bien des WEI (NDLR : Week-End d’Intégration), comme j’en ai profité. Je n’en dirai pas plus.

Vous souhaitez prendre contact avec Léo Asselin ? Rendez-vous sur l’annuaire Turgot Alumni 2019-2020 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s