L’aide humanitaire passe globalement par le don : financier, matériel, alimentaire, etc. Selon une étude de France Générosités¹, les Français ont donné plus de 7,5 milliards d’euros de dons en 2017, ce qui représente le budget du ministère de la Justice. Les dons en nature en représentent 15%, selon les estimations de France Générosités.

Cependant, si l’intention est louable, le geste n’est pas sans conséquence.

Si donner est un pas dans la bonne direction, il faut faire attention à mesurer l’impact et la pertinence de son don. De même, donner n’est pas toujours perçu comme une action de charité, mais peut au contraire être vécu comme une honte.

La corruption existe aussi dans les ONG

La majorité des donations se font vers des organismes associatifs non gouvernementaux, tels Oxfam, la Croix Rouge ou encore le Secours Populaire. Si un effort de transparence est fait depuis plusieurs années dans le secteur associatif, cela reste souvent relativement opaque, et il est difficile d’avoir une répartition précise et exacte de l’apport d’un don dans l’action de ces associations. Si les cas restent rares (et heureusement !), certaines ONG ne sont pas aussi droites qu’elles l’affirment – en témoigne l’affaire qui a secoué l’ONG Irlandaise GOAL, accusée de corruption dans le cadre de ses actions sur la frontière turco-syrienne².

Les dons ne sont pas toujours voulus

Le second principal souci rencontré par les dons dans les pays en développement est l’inadéquation entre les besoins et ce qui est donné. En effet, il existe non seulement des différences culturelles qui font que certains produits ne seront jamais utilisés par les populations locales, de la même manière qu’ils ont peut-être déjà accès à l’ensemble de ces produits et nécessitent autres choses.

Ainsi, les 4L Trophy qui se targuent d’apporter des fournitures scolaires dans des villages au Maroc ont finalement un impact plus que limité, voir négatif dans certains cas, en ne faisant pas fonctionner l’économie locale, et en offrant des fournitures qui ne seront pas forcément utilisées ou dont la population locale n’a pas besoin.

Un don peut créer une relation de dépendance

Par ailleurs, le don n’est pas toujours reçu avec joie, et il peut au contraire être perçu comme la création d’une relation de dépendance, dans une logique de don/contre-don tel que le décrit Mauss dans son papier de 1963. Ainsi, donner peut aussi avoir des effets pervers sur les populations locales, qui ressentent une relation de dépendance face à l’association venant leur apporter une aide matérielle, complexifiant le travail de soutien mis en place par l’ONG.

Faut-il donner ? Oui !

Finalement, la mécanique du don est bien plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord, et il est essentiel de pouvoir mesurer l’impact de ce dernier sur les populations bénéficiaires.

A ce titre, il vaut mieux donner à des associations oeuvrant sur le terrain en lien avec les populations locales plutôt que de partir dans un voyage humanitaire personnel. Le tourisme humanitaire, qui consiste à aller dans un pays en voie de développement dans l’objectif d’apporter son aide, peut causer plus de dégâts à une économie locale que l’inverse.

En amont d’un don, il faut aussi pouvoir se renseigner sur l’organisme à qui l’on donne, pour éviter les soucis de corruption.

Dans tous les cas, les dons restent un apport majeur de soutien pour les pays en développement et pour les populations en difficulté. Face à une aide étatique se raréfiant (l’Aide au Pays en Développement représente 0,7% du PIB Français), le don reste une source majeur de financement pour l’action sur le terrain.

Thomas Ruetsch 

 

[1] Panorama national des générosités, France Générosités, Avril 2018

[2] « Enquête sur la corruption de part et d’autre de la frontière turco-syrienne », IRIN, 09/05/2016

[3] « Tourisme humanitaire : la vraie fausse pitié », Libération, 15/08/2018 et « Les dérives du tourisme humanitaire », France Info, 10/10/2016

 

Pour aller plus loin : 

 

Pour bénéficier de toutes les actus de Turgot Alumni, abonnez-vous à la newsletter !

Crédits photos : Shopify

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s